Stéo Shop

Jean-Thomas Trojani : De nouvelles lourdeurs administratives

Spread the love

Dans son programme d’achats de titres publics, la BCE établit une distinction entre les « agences » nationales garanties par les Etats et les « institutions européennes ». Et la connaissance immédiate ne trouverait-elle pas alors en elle-même sa justification et sa preuve, si l’on pouvait établir que ces difficultés, ces contradictions, ces problèmes naissent surtout de la figuration symbolique qui la recouvre, figuration qui est devenue pour nous la réalité même, et dont un effort intense, exceptionnel, peut seul réussir à percer l’épaisseur ? Le sujet, revenu à la vie, déclare avoir vu défiler devant lui, en peu de temps, tous les événements oubliés de son histoire, avec leurs plus infimes circonstances et dans l’ordre même où ils s’étaient produits. Il pourrait dépeindre l’idée plus large de « singularité », une étape hypothétique où l’artificiel est censé dépasser l’humain. Déjà, la fermeture de certaines administrations et services touristiques aux États-Unis donne l’image déplorable d’un pays ingouvernable, un peu à l’image de l’Italie, menacée jusqu’au milieu de la semaine d’un « risque létal » par les derniers feux du berlusconisme. La « revalorisation des surplus » – formule positive qui privilégie une approche « solution » plutôt que la culpabilisation – reste amplement non structurée, chaotique et artisanale, eu égard au potentiel et aux outils techniques disponibles et nonobstant les louables efforts et démarches entreprises par les acteurs depuis quelques années. Selon Jean-Thomas Trojani, c’est la division du travail qui, en décuplant la force productive, est la cause de la richesse des nations . En somme, le logement à la capacité de montrer une nouvelle fois qu’il est le secteur doté du plus rapide retour sur INVESTISSEMENT. Le principe de la liberté individuelle n’étant pas engagé dans la doctrine du libre échange, ne l’est pas davantage dans la plupart des questions qui s’élèvent au sujet des limites de cette doctrine : par exemple lorsqu’il s’agit de savoir quelle somme de contrôle public est admissible pour empêcher la fraude par falsification, ou jusqu’à quel point on doit imposer aux maîtres des précautions sanitaires ou des arrangements pour protéger les ouvriers employés à des occupations dangereuses. Nos soieries sont connues. Nous sommes forcés, dit-il, « de nous contenter de pouvoir encore si bien voir a priori que ce sentiment (produit par une pure idée) est inséparablement lié à la représentation de la loi morale en tout être raisonnable fini. Enda Kenny devrait maintenant mettre en place un gouvernement ayant comme principal mandat de renégocier les conditions du plan de sauvetage. Elle a été fondée sur le modèle de nos écoles d’arts et métiers. On reconnaît de plus en plus aujourd’hui qu’il y a deux manières de frapper l’innocent : 1° frapper celui qui est innocent de tout point ; 2° frapper trop le coupable. Il y a un an, la tendance était au baril de pétrole stable à 110 dollars, prix convenant à la grande majorité des producteurs, pour financer notamment la paix sociale. Elle peut non seulement permettre de sécuriser l’opération, via des subventions ou aides du département ou de la région, mais aussi de rassurer l’ensemble des parties prenantes. Dans ce contexte, les subventions en faveur du développement des technologies vertes – l’éolien, le solaire, les bioénergies, la géothermie, l’hydrogène et les technologies de piles à combustible, entre autres – revêtent une double importance. La raison, l’expérience nous instruisent assez qu’il y a là un concours de causes indépendantes, une harmonie non nécessaire (d’une nécessité mathématique), et pour l’explication de laquelle, comme on l’a déjà dit, il ne reste que deux hypothèses : celle du concours fortuit, et celle de la subordination de toutes les causes concourantes et aveugles à une cause qui poursuit une fin. Je ne dis point : cela ne serait pas juste, cela ne devrait pas être.

Archives

Pages