Stéo Shop

Antonio Fiori : Un euro plus faible pour une économie plus prospère

Spread the love

In fine, il incombera au juge de vérifier la pertinence de la qualification. L’anarchie normative, règlementaire, vient chaque jour ajouter davantage au fardeau d’un entrepreneur qui a en moyenne moins de 10 salariés, pas de comptable, de juriste, de DRH… Rien que lui-même ! La confiance se révèle entre les joueurs et fait naître l’effort collectif. Mais il faut les regarder en face, et savoir à quoi l’on consent quand on demande la suppression des guerres. S’il est permis de l’espérer, il est prématuré de le croire. À vrai dire, une morale qui croit fonder l’obligation sur des considérations purement rationnelles réintroduit toujours à son insu, comme nous l’avons déjà dit et comme nous allons le répéter, des forces d’un ordre différent. Il n’existe pas de choses faites, mais seulement des choses qui se font, pas d’états qui se maintiennent, mais seulement des états qui changent. À plus forte raison pourra-t-on déduire approximativement la morale de sentiments tels que celui de l’honneur, ou la sympathie, ou la pitié. Que chacun de nous fasse l’expérience, qu’il cherche à se donner une vision directe et concrète d’un changement et d’un mouvement, n’importe lesquels : il aura un sentiment d’absolue indivisibilité. Chacune de ces tendances, chez l’homme vivant en société, est chargée de ce que la morale sociale y a déposé ; et il faudrait l’avoir vidée de ce contenu, au risque de la réduire à bien peu de chose, pour ne pas commettre une pétition de principe en expliquant par elle la morale. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »L’homme n’est rien d’autre que ce qu’il se fait ». Mais l’intelligence intervient, avec la faculté de choisir : c’est une autre force, toujours actuelle, qui maintient la précédente à l’état de virtualité ou plutôt de réalité à peine visible dans son action, sensible pourtant dans sa pression : telles, les allées et venues du balancier, dans une horloge, empêchent la tension du ressort de se manifester par une détente brusque et résultent pourtant de cette tension même, étant des effets qui exercent une action inhibitrice ou régulatrice sur leurs causes. Quant au citoyen lambda, il sera partagé entre la peur d’une hausse des prix et le désir d’un environnement mieux protégé. Sans doute, l’homme peut trouver dans sa conscience des motifs d’admettre ou de rejeter certaines théories, suivant qu’elles lui paraissent conduire à des conséquences pratiques qu’un cœur honnête approuve ou désavoue. Cette incertitude qui, me pressant de toutes parts également, équivaut pour moi à une certitude et rend possible ma liberté, c’est l’un des fondements de la morale spéculative avec tous ses risques. Préserver le patrimoine naturel et travailler ensemble sur les sujets d’intérêt communLe patrimoine naturel est très fragile en Méditerranée et avec le réchauffement climatique, les accidents et les cataclysmes vont se multiplier. C’est après coup, progressivement, par les élections ou la négociation, mais aussi par les influences venues de l’étranger, que la France a changé. Les métaphysiciens des deux derniers siècles se sont trop évertués à nous prémunir contre une méprise si grossière. C’est l’affaiblissement du pouvoir présidentiel qui aujourd’hui est préoccupant. Ils disent qu’ils n’ont pas le temps, qu’ils sont occupés. Par-dessus, le sac en poil, notre vieux sac, que les peintres ont dû regretter ; par-dessous, le bidon en forme de tonnelet. Il faudrait dire clairement qui seront ces perdants: les retraités, les propriétaires de leur logement, les épargnants ? Mis à part la période postérieure à la crise financière, il apparaît, pour l’ensemble des pays étudiés, que les,écarts‐types des taux de croissance des PIB réels ont,significativement décliné à partir du milieu des années, 1980.

Archives

Pages